La prière du Lundi

Recevoir la prière du Lundi

J’ai retrouvé récemment dans les vieux papiers de famille un ancien menu de mariage des années 30, comme celui de la photo ci-dessus.
Il vous met l’eau à la bouche !

À lire un tel menu de noces, on se demande pourquoi il y en a qui refuseraient de s’asseoir à la table ! Et pourtant, la parabole de ce dimanche nous rappelle que ce refus est toujours possible.

Bien sûr, Seigneur, tu ne forces personne à venir à tes noces. Et je vois dans ma vie que tu poursuis inlassablement ton invitation. Tu ne peux pas te résigner à nous voir malheureux loin de toi.
Toi qui es amour, tu ne peux pas ne pas aimer. Tu vas inviter ceux qui en ont le plus besoin, qu’ils soient bons ou mauvais : les pauvres, les malades, les rejetés.

Mais tu ne peux rien contre l’indifférence du cœur. Et là, je me remets fortement en question.
Si souvent je me trouve mille occupations plus importantes que la prière ! Parfois tout m’est raison de remettre à plus tard, sous des prétextes les plus divers, le cœur à cœur que tu souhaiterais et qui serait le meilleur des banquets… Mes bonnes résolutions, encore une fois, n’ont pas tenu… Ah, si mon cœur était plus ardent, Seigneur, il reconnaîtrait ton appel de loin et sa joie serait l’entendre résonner !

Viens, Seigneur, insiste, invite-moi encore, cette fois oui, je mettrai mon vêtement de noces et je viendrai me réjouir auprès de toi !

Yves